Investissement immobilier : 4 avantages de la location meublée

Le saviez-vous qu’un bail de location meublée est particulièrement avantageux qu’une location vide ? Sans compter le fait que les Franciliens y vouent une appréciation particulière, ce type de location est autant choisi pour la souplesse de son contrat, l’attractivité de sa fiscalité, ou encore la supériorité de ses loyers. Pour le propriétaire-bailleur, elle ne peut qu’assurer une meilleure rentabilité locative. Tour d’horizon !

  1. Un loyer nettement plus conséquent

Compte tenu des prestations supplémentaires qu’offre un logement loué en meublé, une hausse de 10 à 30 % du loyer comparé à un bien en location nue, ayant les caractéristiques identiques, est à prendre en compte. Et pour cause, le décret n° 2015-981 du 31 juillet 2015 impose au propriétaire-bailleur une liste d’équipements obligatoires ainsi qu’un entretien et renouvèlement régulier des meubles. Toutefois, l’emplacement du bien immobilier et la gamme des équipements fournis aux locataires déterminent déjà le loyer à établir. De même, avec ce type de location, le propriétaire-bailleur est en droit d’exiger un dépôt de garantie substantielle, soit équivalent à 2 mois de loyer. En guise de rappel d’obligation de paiement du locataire, l’envoi mensuel d’un avis d’échéance est praticable.

  1. Une fiscalité fortement alléchante

En optant pour la location meublée, les revenus locatifs sont classés dans la colonne des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC), ce qui offre des avantages fiscaux non négligeables. D’autant plus si le propriétaire n’est pas inscrit au registre du commerce en tant que loueur professionnel et qu’il enregistre une recette locative de moins de 23 000 € par an, le choix entre deux régimes existants lui est possible :  :

  • un régime micro-BIC : permettant de jouir d’un abattement fiscal forfaitaire de 50 % sur les recettes locatives, voire de 70 % pour une location en tourisme ou chambre d’hôte ;

  • un régime réel d’imposition : permettant, à partir des loyers générés, de déduire ses charges (coût de l’emprunt, frais de copropriété, travaux de rénovation…) et également d’amortir ses dépenses d’achat des meubles et immeubles.

  1. Une législation plus souple

La location meublée fait autant profiter le propriétaire-bailleur que le locataire. Avec une durée de bail plus courte, soit un an contre trois ans en location vide, le propriétaire est libre de réviser régulièrement ses loyers, d’effectuer les travaux d’amélioration nécessaires, de changer de locataire, ou encore de récupérer le logement pour y vivre, loger un membre de sa famille ou le vendre.  D’autant plus qu’un bail de location étudiant prend juste 9 mois, voire un à 10 mois dans le cadre d’un bail mobilité. D’autre part, le préavis du locataire est tout aussi court, soit un mois pour un bail en location meublée contre trois mois en location nue. Quant au préavis du bailleur, à l’inverse d’un logement vide, il est envisageable de le réduire à 3 mois contre 6 mois.

  1. Une perpétuelle hausse de la demande

La location meublée a le vent en poupe chez les étudiants, les jeunes actifs et les familles dans les grandes villes et métropoles telles que Paris, ou encore Bordeaux. Les biens immobiliers meublés trouvent preneurs assez facilement, car ce type de location présente moins de contraintes en termes de déménagement. Fort est de constater que la demande dépasse largement l’offre sur le marché immobilier. Les risques de vacances locatives sont d’ailleurs moins importants. Côté gestion de la location, elle peut être confiée à une agence de mise en location ou de gestion locative.

Désireux de réaliser un investissement locatif en France ? Réalisez en toute sérénité votre projet immobilier en prenant directement rendez-vous avec les experts de l’agence Posadas Développement Patrimoine.