Partager sur

Guide d'achat immobilier : Quels sont les frais à ma charge ? 


Publié le 09 septembre 2020

Pour envisager sereinement votre acquisition immobilière, il est préférable de disposer de toutes les informations. Votre budget prévisionnel doit évidemment inclure le prix d’achat de votre logement, mais il ne faut pas oublier que devenir propriétaire implique également d'autres frais à votre charge. Entre frais de notaire, crédits, frais d'appartement, taxes locales, consommation d'énergie, les frais sont nombreux. Voici un aide-mémoire pour vous aider ! 

  1. Les frais de notaire  

En plus du prix du bien immobilier, l’acquéreur est tenu de régler les « frais de notaire ». Ces frais comprennent : 

  • Les honoraires du notaire 

  • Les droits de mutation 

  • Les frais annexes 

Les frais de notaire sont ainsi calculés en fonction de la vétusté du bien immobilier. Ils représenteront 7% à 8% des biens immobiliers anciens et 2% à 3% des prix des immobiliers neufs. 

  

  1. La taxe d’habitation et la taxe foncière  

 

a) La taxe d'habitation : 

Si vous venez de faire l’acquisition d’un logement neuf pour y habiter, vous devrez payer la taxe d’habitation. Pour les propriétaires qui occupent le bien immobilier, qu’il s’agisse d’un logement neuf ou d’un logement ancien, la fiscalité qui s’applique est la même, ainsi, vous devrez la payer :  

  • Même si vous payez la taxe foncière 

  • Pour votre résidence secondaire, même si elle est inoccupée 

  • Aux environs du mois d’octobre de chaque année 

 

b) La taxe foncière

Pour sa part, doit être payée en théorie, par le vendeur si le bien est vendu en cours d’année. 

Si vous habitez dans un département ou une commune où le dispositif est mis en place pour encourager l'achat dans l’immobilier neuf, vous pouvez être exonéré de la taxe foncière lors de votre achat. De cette façon, vous n'aurez pas à payer de taxes foncières pendant les deux premières années de possession de votre logement. Les conditions sont autres pour l’immobilier ancien. 

 

Cependant, l'acheteur et le vendeur peuvent parvenir à un accord sur la personne qui paiera la taxe d'habitation ou la taxe foncière à partir du système de compensation. Par conséquent, les contrats de vente prévoient généralement des clauses de prorata temporis liées à la taxe foncière. L'indemnisation sera liée au temps passé par l'acheteur ou le vendeur dans l'hébergement au cours de l'année. Cet accord doit être indiqué explicitement dans la promesse d’achat et le contrat de vente proprement dit.  

  1. Frais d’agence immobilière 

Dans le cas où vous achetez votre bien immobilier par le biais d’une agence immobilière, vous devez évidement payer des frais d'agence. Ces frais sont établis par l’agent immobilier auquel vous vous confierez et pourront varier d’une agence à une autre.  

Inutile de vous conseiller de négocier ces frais ou de choisir l’agence immobilière ayant un mandant dont la commission sera la moins importante. 

Vous pouvez également essayer de trouver des biens immobiliers qui peuvent être achetés par personne, même si cela nécessite plus de soin. Afin d'éviter les commissions des agents, le prix des maisons ou des appartements ne doit pas être surpayé. 

Il est également possible de trouver un bien immobilier par vous-même, par bouche à oreille ou de particulier à particulier, mais cette démarche peut être longue et nécessite plus d’attention. 

  1. Les coûts d’un emprunt  

En fonction de votre apport personnel, il se pourrait que vous ayez encore besoin d'un certain montant à emprunter auprès de la banque.  

Le montant total de votre crédit immobilier dépendra de la somme demandée, la durée du prêt et son taux d’intérêt. Il vous est conseillé d’opter pour la durée d’emprunt la plus courte possible, si toutefois vous pouvez vous engager pour un taux d’endettement maximal de 35%. 

En effet, plus la durée de votre emprunt est longue, plus le coût de votre emprunt est élevé.  

En majoration des coûts d’intérêts de votre prêt, vous devez également payer les frais de dossier, qui selon la banque, s’élèvent généralement entre 500 et 1000 euros. Sont également à prévoir les frais de garantie (privilège du prêteur de denier, hypothèque, et autres) qu’il faudra compter jusqu'à 1% du capital emprunté si vous investissez dans l’immobilier ancien et pouvant atteindre jusqu'à 2% de l'emprunt s'il s’agit d’un immobilier neuf. 

  1. Les frais et débours 

Il s'agit de paiements effectués par le notaire au nom de leurs clients. Les frais et débours contribuent à indemniser les différents acteurs (inscriptions des garanties hypothécaires, frais de publication de vente, conservateurs hypothécaires, documents d'urbanisme, extraits de cadastre, experts géomètres, syndics) chargés de générer les documents nécessaires au changement de propriété). Vous devez également tenir compte de certaines dépenses exceptionnelles engagées en réponse aux exigences des clients, telles que les frais de déplacement. 

  1. Calculer les frais relatifs à votre achat immobilier 

Pour vous aider dans le calcul des frais relatifs à votre achat immobilier, nous vous proposons de nous contacter. Nous nous mettons à votre entière disposition pour vous accompagner dans votre achat immobilier et réaliser pour vous chacune des vos démarches. Pour nous contacter, c’est simple, envoyez-nous un email à l’adresse contact@posadas-patrimoine.com ou appelez-nous au +33 1 87 21 15 37. 

 

Nos dernières actualités

Voir toute l'actu

Nos derniers résidences/programmes

Nous suivre

NOTRE AGENCE AU SERVICE DE VOTRE PATRIMOINE

Posadas Développement de Patrimoine vous accompagne au-delà de la simple vente ou acquisition. Nous sommes à vos côtés à toutes les étapes de voter projet immobilier.

Interlocuteur unique et indépendant, expert du marché immobilier en IDF et partout en France, nous assurons une analyse objective des avantages et des risques de vos projets immobiliers. Nous vous accompagnons tout au long du processus d’acquisition de votre bien et gérons, avec vous et pour vous, les tâches administratives, fiscales et financières. Vous bénéficierez également grâce à nos services des tarifs notariaux avantageux et des prestations soignées du neuf.

Nous ne nous arrêtons pas là !
Revenus complémentaires, transmission de patrimoine, création de déficit foncier et défiscalisation…. L’évolution de la fiscalité immobilière nous a poussé à nous diversifier afin de répondre à tous vos besoins. Ainsi nous sommes là pour vous conseiller dans la constitution d’un patrimoine immobilier. Grâce à notre équipe spécialisée dans la gestion de patrimoine, nous déterminons ensemble vos projets à long terme. Selon vos ressources et votre situation, nous vous accompagnons dans votre objectif patrimonial grâce aux avantages de la location meublée non professionnelle (LMNP), du logement locatif Pinel éligible aux réductions d’impôts, mais également grâce à un complément de revenus ou de retraite, pour évoluer vers plus de confort pour vous et votre famille.